Je suis accompagnante des élèves en situation de handicap

A. est AESH depuis plusieurs années.

Elle a souhaité apporter le témoignage de son vécu, avec des expériences très différentes auprès des élèves handicapés et notamment des enfants autistes.

L’accompagnement qui m’a le plus marqué est celui  d’un collégien autiste que j’ai suivi de la 6ème à la 3ème. Au fil des années son besoin d’accompagnement  a augmenté et j’ai fini par l’accompagner 27h par semaine.

Mon rôle a été de le rassurer, de décrypter avec lui chaque situation difficile à interpréter : des regards, des mots, des échanges avec les camarades de classe… cela permettait de désamorcer ses débordements émotionnels parfois violents, de l’initier aux codes sociaux qu’il ne maitrisait pas afin de l’aider à entrer en relation avec les autres.

Mes journées étaient très pesantes car j’avais le sentiment de le soutenir seule dans sa scolarité et c’était un accompagnement de chaque instant.

Au collège les professeurs ont peu de temps pour connaître les élèves, je devais donc faire le lien entre eux et l’enfant que j’accompagnais. Mon rôle était qu’ils comprennent mieux son fonctionnement particulier et qu’ils puissent en tenir compte.

Ce jeune a tenu bon jusqu’au brevet mais ses troubles l’ont de plus en plus envahis en grandissant… Après le collège il n’a pas pu poursuivre de scolarité et n’a pas trouvé de structure pouvant l’accueillir, il s’est donc retrouvé chez lui sans solution. 

Ce qui a été bénéfique pour lui durant ses années de collège est qu’il a pu garder la même AESH et non changer d’accompagnant tous les ans comme cela arrive souvent. Par contre le manque d’échange entre le SESSAD où il était suivi et le collège était un obstacle à une scolarité plus sereine.

Au fil de mes expériences, j’ai constaté que lorsqu’il y avait un bon échange entre les professionnels des services de soins, les écoles et les AESH, le suivi gagnait tellement en qualité et en efficacité !  Je suis toujours AESH et regrette encore aujourd’hui cette barrière qu’il y a parfois (souvent !!!) entre professionnels de l’éducation nationale et professionnels des services de soins…

J’ai beaucoup appris en suivant cet élève, beaucoup plus qu’avec mes quelques heures de formations. J’ai appris la patience, j’ai appris à comprendre son fonctionnement qui, bien que décalé avec celui des autres, était riche de sens, riche d’originalité et remettait en cause une « normalité » avec tellement de pertinence !


Nous remercions A. pour son témoignage et alertons sur les conditions de travail actuel des AESH mais aussi sur la dégradation du mode d’accompagnement des élèves en situation de handicap :

  • Réduction du nombre d’heures d’accompagnement
  • Recours privilégié à la mutualisation
  • Non respect des notifications MDPH
  • Rupture d’accompagnement (non remplacement des arrêts) engendrant des déscolarisations imposées par l’établissement.
  • Précarité salariale des accompagnants
  • Non reconnaissance du « métier » d’AESH
  • Manque de formations
logo autisme ouvrons la bulle

Un avis sur « Je suis accompagnante des élèves en situation de handicap »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :