Le « stimming », c’est quoi ?

stimming et autisme

Stimming dans l’autisme,
battements de mains
et autres comportements d’auto-stimulation

Note : Nous ferons référence au terme anglais « stimming » qui n’a pas de traduction exacte en français. Le terme le plus proche serait « stimulation », mais nous préférerons utiliser le mot anglais tout au long de la traduction afin de rester le plus fidèle possible à l’article d’origine.

Les comportements auto-stimulants répétitifs comme les battements de main, la rotation, les balancements sont tous très mystérieux pour une personne sans autisme, mais qu’est-ce que cela représente?

Dans ce guide, nous expliquons tout ce que vous devez savoir sur le stimming et comment le gérer.

Quelle est la définition de stimming ? 


Dans l’autisme, le stimming ou stim est une sorte d’auto-stimulation et est l’un des nombreux indicateurs du trouble du spectre autistique (TSA). Une personne qui « stim » montre des mouvements corporels répétitifs qui peuvent impliquer les cinq sens ou des objets dans un mouvement répétitif. On appelle cela aussi « stéréotypie ».

Quelles sont les causes de stimming chez les enfants autistes?


Il y a plusieurs raisons pour lesquelles le stimming peut se produire.  

Sur-stimulation : Quand il y a trop de stimulations sensorielles, le stimming permet de focaliser son attention ailleurs que sur les stimulations envahissantes.

Sous-stimulation : Quand il n’y a pas assez de stimulations sensorielles ou de sensations, le stimming peut permettre de stimuler les sens et ainsi créer du plaisir.

Réduction de la douleur : S’engager dans une activité différente permet au corps de se détendre.

Autorégulation : surmonter l’anxiété, exprimer la détresse, etc.

Le « hand flapping » chez les enfants autistes


Parmi tous les comportements de stimming, le hand flapping, ou battements des mains, est l’un des plus visibles chez les enfants ayant un TSA. Il s’agit d’un type de comportement répétitif qui peut se produire pendant de courtes ou longues durées.

Ce comportement d’auto-stimulation se manifeste de différentes manières :

  • Bouger les doigts
  • Claquer des doigts
  • Bouger les bras

A quoi ressemble le hand flapping ?

La vidéo ci-dessous montre un enfant battant des mains alors qu’il est enthousiaste, à noter que le même genre de mouvements peut également illustrer la détresse.

Quand s’inquiéter du hand flapping ?

La plupart du temps, il n’y a aucun besoin de s’inquiéter. Il peut être déclenché par l’un des éléments suivants :

  • Excitation
  • Nervosité
  • Agitation
  • Diminution des mouvements du corps

Le stimming deviendrait un problème si cela entraînait de l’automutilation ou les entravait dans leurs capacités de vie quotidienne ou leur façon de fonctionner dans le monde.

Types de stimming


Le stimming peut apparaître sous différentes formes. Voici quelques exemples courants :

Stimming verbal et auditif

Le stimming auditif est tout ce qui affecte le sens auditif d’une personne. Cela peut inclure :

  • Discours répétitif (mots appris comme paroles de chansons, répliques de films, passages de livres)
  • Couvrir ou taper ses oreilles, claquer des doigts ou taper sur des objets à plusieurs reprises
  • Grognements, vrombissement ou bruits aigus

Stimming visuel

Le stimming visuel  est tout ce qui utilise le sens de la vue d’une personne. Il peut inclure :

  • Regarder fixement un objet
  • Hand flapping
  • Aligner des objets comme des jouets
  • Cligner des yeux à répétition
  • Allumer et éteindre la lumière

Stimming par le toucher

Il fait référence au sens du toucher d’une personne. Cela peut inclure :

  • Frotter ou se gratter les mains ou des objets
  • Mouvements répétitifs de la main tels que l’ouverture et la fermeture des poings
  • Taper des doigts à plusieurs reprises
  • Hypersensibilité tactile avec réaction de défense

Stimming vestibulaire

Le stimming vestibulaire fait référence au sens de l’équilibre et du mouvement d’une personne. Cela peut inclure :

  • Se balancer d’avant en arrière ou d’un côté à l’autre,
  • Tourbillonner ou tourner,
  • Sauter à plusieurs reprises,
  • Se suspendre la tête en bas.

Stimming olfactif ou gustatif

Le stimming olfactif affecte le sens du goût et de l’odorat d’une personne. Cela inclut des mouvements répétitifs suivants :

  • Sentir des objets
  • Goûter des choses inhabituelles
  • Lécher ses mains ou des objets

Doit-on faire cesser le stimming ?

Dans la plupart des cas, le stimming n’est pas nocif et n’a pas besoin d’être arrêté ni supprimé. Karen Wang, auteure du livre « My Baby Rides the Short Bus : The Unabelessedly Human Experience of Raising Kids With Disabilities », croit que si un stim est éliminé avec succès, il est probable qu’il sera remplacé par un nouveau.

Malgré cela, les parents et les personnes s’occupant d’enfants autistes peuvent vouloir réduire le comportement pour éviter les comportements dangereux comme l’automutilation ou pour maintenir un niveau d’acceptabilité sociale. Un casque conçu spécialement pour les enfants autistes peut les empêcher de se blesser en se cognant volontairement la tête.

Dans la section suivante, nous discuterons de la façon dont ont peut réduire le stimming.

Comment réduire le stimming?


Il existe plusieurs façons de réduire le stimming sans l’arrêter complètement. Mais nous devons d’abord considérer les raisons d’un comportement de stimming.

Exclure les raisons de santé

Certaines raisons de santé comme les otites, les migraines et la douleur physique peuvent aggraver les comportements de stimming, il est donc important de faire vérifier et traiter ce problème dès que possible, en particulier si l’enfant autiste n’est pas verbal.

L’activité physique

Des études ont montré que le sport et d’autres activités physiques peuvent relâcher la tension et réduire le stimming chez les personnes autistes. Encourager les personnes autistes à faire de l’exercice quelques minutes par jour pourrait aider à réduire considérablement le stimming.

Créer un environnement calme et sécurisant

Pour éviter le stress et l’anxiété qui peuvent souvent provoquer le stimming, faire en sorte d’avoir un espace calme à la maison. Cela garantit que la plupart des facteurs extérieurs qui déclenchent le stimming sont évités, offrant ainsi le meilleur environnement possible à l’enfant.

Utiliser le stimming comme récompense

Le stimming peut être offert en récompense après une activité difficile. Avec cette stratégie, l’enfant a la liberté d’être lui-même et pourra possiblement moins « stimer » pendant le reste de la journée (Moore, 2008).

Apprendre aux enfants autistes à gérer leurs émotions et l’auto-régulation


Bien qu’il existe de nombreuses façons pour les parents et les soignants d’aider à gérer le stimming d’un enfant, il pourrait être plus efficace d’apprendre l’autorégulation. Lorsqu’un enfant apprend à gérer ses émotions, le stimming peut en conséquence être diminuée.

La gestion des émotions

Les enfants autistes n’ont pas seulement des difficultés à reconnaître les émotions des autres, mais aussi les leurs. Bien qu’il puisse être difficile de demander à un enfant autiste de décrire ce qu’il ressent, c’est possible.

Voici quelques façons d’enseigner aux enfants autistes comment reconnaître et gérer leurs émotions (Naseef, Ariel, 2006):

01

Expliquez à l’enfant pourquoi il se comporte d’une certaine manière. Il s’agit de la première étape pour l’aider à comprendre ses émotions. Faites savoir à l’enfant que tout le monde passe par là, mais qu’il existe des moyens de les surmonter.

02

Comprendre les sensibilités de l’enfant et ses réactions uniques aux situations et créer un plan d’action. Si l’enfant est anxieux dans une pièce bruyante, apprenez-lui à trouver un endroit calme pour se calmer.

03

Lorsqu’il y a quelque chose qui causera du stress à l’enfant, informez-le au préalable et mettez-le au défi de le traverser en lui promettant une récompense lorsqu’il réussira.

L’ autorégulation et l’autisme


L’autorégulation est la capacité de contrôler l’envie de faire quelque chose et, d’autre part, de faire quelque chose même quand on ne le veut pas. Les deux peuvent être difficiles pour une personne autiste.

Il existe de nombreuses façons d’aider un enfant autiste à s’autoréguler, mais c’est un processus qui prendra un certain temps avant qu’il ne devienne une seconde nature.

Le but ultime de l’autorégulation est d’être conscient des émotions et d’agir avant qu’elles ne se manifestent dans des comportements induits par le stress comme le stimming, les crises de colère ou les « meltdown ».

Scott Bezsylko, directeur d’école de Winston Preparatory School, un programme de jour pour les jeunes ayant des difficultés d’apprentissage aux États-Unis, dit que les enfants apprennent à s’autoréguler lorsqu’ils sont forcés de faire face à des situations qui les stressent plutôt que de les éviter. Il suggère ensuite de coacher l’enfant alors qu’il se trouve dans un état indésirable pour l’aider à s’en sortir. Au fil du temps, l’enfant devrait être capable de surmonter lui-même l’expérience négative.

Être conscient de soi peut également être la clé pour que les enfants autistes s’autorégulent. Les activités de méditation comme le yoga peuvent aider un enfant à réfléchir sur lui-même et, éventuellement, s’autoréguler. Par conséquent, un enfant autiste peut mieux gérer des situations difficiles, gérer ses émotions et éviter de recourir à des comportements répétitifs tels que le stimming.

Jouets de stimming pour autiste


Heureusement, les enfants ayant un TSA ont une grande variété de jouets sensoriels pour les aider à soulager le stress et l’anxiété. Ces jouets de stimming, également appelés fidget, fournissent une stimulation tactile tout en engageant l’enfant dans un mode de jeu créatif.

stimming, autisme, fidget

Jouets à presser

Les balles à presser et les peluches douces sont une évidence quand il s’agit de sélectionner un jouet qui peut être emporté n’importe où. Ils sont pratiques pour aider un enfant à se calmer, à se concentrer ou à réduire son anxiété.

Les jouets mous peuvent également servir d’activité d’échauffement avant une activité de travail manuel comme l’écriture ou la fabrication. Il est fortement recommandé de rechercher des jouets non toxiques, hypoallergéniques et exempts de BPA, de phtalates et de latex.

Jouets tactiles

Idéal pour les «adeptes du sensoriel», les jouets tactiles ont la bonne quantité de texture pour stimuler un enfant sans recourir au stimming. Ces jouets sont généralement livrés avec des bosses, des pointes et d’autres textures qui stimulent le sens du toucher.

Jouets de modelage

Le slime, l’argile, la pâte et la mousse de jeu sont quelques-uns des nombreux jouets modelables qui peuvent apporter la stimulation dont un enfant autiste a envie. Ces jouets aident non seulement à réduire les stims, mais ils favorisent la capacité de concentration d’un enfant et encouragent sa créativité.

Les blocs fidget

Alors que les Lego® sont parfaits pour la construction, des blocs spéciaux comme ceux qui émettent des cliquetis lorsqu’ils sont pliés, sont d’excellents jouets de stimming. Pour certains qui ont soif de stimming auditif, les blocs fidget offrent les clics satisfaisants qu’ils aiment entendre. La thérapie Lego peut également être un moyen pour votre enfant de canaliser sa créativité.


Références:

Comportement d’auto-stimming. Extrait de https://www.autism.com/symptoms_self-stim Stéréotypes

moteurs chez les enfants atteints d’autisme et d’autres troubles du développement. (15 décembre 2008). Extrait de https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1469-8749.2008.03178.x

Caractérisation observationnelle des intérêts sensoriels, des répétitions et des comportements de recherche. (Avril 2015). Extrait de https://ajot.aota.org/article.aspx?articleid=2247268&resultClick=3

Le circuit orbitofrontal – amygdale et l’autorégulation du comportement socio-émotionnel dans l’autisme »Bachevalier Loveland (2006). Extrait de https://www.semanticscholar.org/paper/The-orbitofrontal%E2%80%93amygdala-circuit-and-of-behavior-Bachevalier-Loveland/ecbdac90dbc4df8f6986079887983e4f5f7aa19d

© Autism Parenting Magazine, auteur Kim Barloso, tous droits réservés

© Traduction Autisme Ouvrons La Bulle

Cet article ne peut être reproduit ou copié sans l’autorisation expresse de Kim Barloso et Autism Parenting Magazine.